Figures toi que suite à la réclamation que j'ai faite auprès des impôts pour ne payer la taxe d'habitation que pour la surface que je loue réélement, j'ai subit des menace de la part de mon propriétaire.

Le brave monsieur, sans doute inquiété par notre légendaire service fiscal, rapport au fait qu'il n'avait pas du tout été mis au courant que je louais un studio à cette adresse, adresse à laquelle il y a aussi une très grande maison que je n'occupe pas du tout, voulait m'entrainer dans sa fraude. Passons sur le fait qu'il semblerait que je n'aurais pas dû déclarer mon adresse aux impôts, visiblement, j'aurais sans doute dû mettre une des adresses du père Noël sur ma déclaration de revenus. C'est vrai quoi, il doit être accueillant le père Noël.

Bien entendu, il semblait bien décidé à continuer dans la même voie. Laisser entendre aux services d'imposition qu'ils avaient simplement fait une petite erreur, que je n'aurais jamais dû recevoir de taxe d'habitation à payer et que c'est lui qui aurait dû tout payer. Non, ne me dis rien, je le sais que c'est pas légal son histoire.

Ayant reçu de la part du Trésor Public une gentille lettre me faisant savoir que j'avais obtenu le dégrèvement de la totalité du montant de la taxe précédemment reçue, je me suis étonnée de n'avoir visiblement plus rien à payer. Et pour éviter des problèmes, je me suis empressée de passer un petit coup de téléphone pour savoir si cette absence soudaine avait une raison d'être durable ou si c'était simplement en attendant qu'on recalcule ma taxe sur la surface que je loue.

Et bien, il semblerait qu'une fois encore, j'ai à nouveau soulevé un lièvre. Parce qu'au bout du fil, une brave dame a eu l'air de sous entendre que le propriétaire me "met une chambre à disposition". Tu penses bien que je n'ai pas laissé l'affaire sans suite et que je n'ai pas manqué de préciser que la "chambre" est un studio et qu'il est "mis à disposition" pour un prix au mètre carré à faire pâlir un locataire de l'Elysée. Et que par conséquent, je vois mal comment je pourrais échapper à la taxe d'habitation si j'en crois les textes en vigueur.

Tu peux penser que les temps sont durs et que je devrais me contenter de ne pas avoir d'impôts à payer. Tu peux même le dire si tu veux. Mais en tous cas, moi je vais dire une chose : je suis peut-être masochiste sur les bords mais les impôts des gens comme moi augmentent sans cesse à cause de gens comme mon propriétaire. Donc oui, je préfère payer les impôts que je dois si ça peut lui faire prendre un redressement fiscal et l'obliger à payer ce qu'il doit.

Doit bien y avoir une majoration en plus, quand on a fraudé, non?

Ben oui, moi, je suis gentille, mais faut pas me saouler, parce que la vengeance est un plat qui se mange froid.