A un mois de ce grand déballage médiatico-commercial à l'occasion de la naissance d'un type qui a vu le jour il y a plus de 2000 ans (et en fait, on ne sait même pas si c'était vraiment le 25 décembre, mais passons), il est temps d'adresser au bonhomme en rouge et blanc (crée il y a une cinquantaine d'années par une marque de soda bien connue) la liste des cadeaux qu'on voudrait bien trouver sous le sapin. Même si en ce qui me concerne, il n'y en aura pas, de sapin.

Oui, bon, il paraît que le vrai, il ne ressemble pas vraiment à ça... Ah non, pardon, il paraît surtout qu'il n'existe pas ailleurs que dans l'imaginaire populaire. Du coup, dans mon imaginaire populaire à moi, ben je préfère qu'il ressemble à ça.

Alors papa Noël, si des fois tu passes par là, voilà ce que je voudrais bien avoir comme cadeau cette année. Comme cadeaux. Mouais, de toute façon, tu fais ce que tu veux, tu vois bien si tu veux m'en amener un ou plusieurs de cadeaux, c'est toi le boss.

Déjà, vu l'expiration proche du cadeau que tu m'as amené il y a deux ans, ça m'arrangerais assez que tu m'en amène un similaire cette année. A la réflexion, ça arrangerait aussi mon banquier. Heu, par contre, ça serait vraiment top si cette année tu pouvais te limiter un poil géographiquement parlant. Parce que bon, pas deux fois de suite quoi. Tu m'as comprise.

Et puis s'il te reste un peu de place dans ta... Ben, t'as même pas de hotte? Comment tu fais du coup. Enfin bon, s'il te reste de la place, tu peux ramener le prince charmant avec toi. Tu sais, le grand blond musclé au sourire ultra bright... Ben pas lui en fait. On a dit le prince charmant, pas une gravure de mode. Bon, s'il est mignon, je prends aussi hein, mais avant tout je le voudrais généreux, attentif, intelligent, poli, un peu râleur, bordélique, optimiste, marrant. Un être humain quoi. Mon prince charmant à moi, parce que celui des contes populaires, moi il me fait flipper avec sa "perfection".