... grande, belle, intelligente, brillante, talentueuse scriiiitch (bruit de la pointe du lecteur qui crisse sur le disque vinyl, j'le fais bien non?) (Ah oui, et puis ça se lit en écoutant ça).

Bon, bref. Sinon, on en était où? Ah oui, donc je disais que dans la vie je suis... oui au fait tiens, je suis quoi au juste? Non, parce que bon, ça va bien de dire des bêtises, mais ça nourrit pas son homme. Sa femme non plus d'ailleurs hein! Parce que sinon, y aurait pas de problème, je mangerais vachement bien.

Je suis allée faire mon petit tour quotidien sur mes statistiques et surtout, sur les mots clés qui amènent les gens ici. Et une requête à attiré mon attention. D'autant plus qu'elle est revenue à plusieurs reprises (deux fois, c'est plusieurs reprises me semble-t-il). Donc bref, certains s'interrogent sur "le métier de babeth".

Et entre nous, moi aussi. Et mes conseillers ANPE Pôle emploi et mission locale (pour les jeunes, parce que oui, je suis encore jeune) se sont aussi posé la question.

Alors j'ai pris une grande décision, je relance un concours. Le premier ayant eu le succès international qu'on connais scriiitch (même bruit qu'en début de billet). OK, le premier n'ayant eu absolument aucun succès : deux tentatives par une seule personne, on peut pas dire que ça soit un succès.

Donc, bon, cette fois ci, je vous annonce du cadeau. Mais je ne vous dit pas ce qu'il y a à gagner exactement. C'est pas parce je boudes (quoi que, un peu quand même, c'est pas que je m'attendais à ce que ça ai un succès international, mais bon, quand même vous auriez pu tenter). Non, je boudes pas, c'est juste que je sais pas moi même encore ce que ce sera le cadeau. Je suis joueuse (contrairement à vous, mes lecteurs), et je me dis que vous allez peut-être jouer sans savoir ce qu'il y a à gagner. En fait, le cadeau sera choisi en fonction du gagnant (ou de la gagnante, ce qui semble plus probable.

Bon, la question du cadeau étant réglée. Si! C'est réglé, je ne dirai rien de plus. Passons donc au sujet de ce concours.

Mon métier donc. La question à laquelle vous devez répondre, c'est celle-là : c'est quoi mon métier? Sachant que mon CV est le suivant (je te fais une version fun parce que je vais pas te donner la version que je donne à mes potentiels futurs employeurs) :

  1. J'ai passé un bac scientifique spécialité maths, eu avec la mention passable (autrement dit, pas de mention en fait)
  2. J'ai une licence arts du spectacle études théâtrales
  3. J'ai préparé pendant un an le concours du CAPES documentation
  4. J'ai exercé pendant mes études les jobs d'étés et petits boulots de : monitrice de centre de loisirs, hôtesse d'accueil d'un camping, inventoriste
  5. J'ai passé deux ans à faire des allers retours entre le pôle emploi, la mission locale et l'usine où j'ai été à divers postes (m'enfin surtout de la saisie informatique au final)
  6. Je fais du théâtre depuis que je suis petite, un peu partout où mes pas m'ont amenés, parce qu'avoir découvert cet art m'a sorti de ma timidité maladive quand j'étais enfant

A partir de là, si tu étais conseiller ANPE, tu mettrais quoi dans la case "métier" de mon dossier?

Toutes les excentricités sont permises dans la mesure où il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse. D'ailleurs, le gagnant ne sera pas forcément celui qui s'approchera le plus de la vérité (qui n'existe pas en fait) mais bien celui qui m'interpellera le plus dans le style. Bon, si je suis interpelée par plusieurs, il y aura tirage au sort du gagnant.

Je pourrais me contenter d'une réponse en commentaire sur ce billet... Mais là, non! On s'y habitue vite en fait à être une star. Donc là, j'ai envie que vous écriviez un joli billet sur vos blogs pour répondre à cette épineuse question. Soyez drôle, lyrique, émouvant, enfin, tout ce que vous voudrez mais qu'enfin j'ailles voir un jour mon conseiller pôle emploi avec une réponse à donner autre que "ben... j'ai pas vraiment de métier hein... je sais pas moi... y a qu'à mettre un truc au pif... technicienne de surface s'tu veux".

Pour les modalités, une fois que tu as fait ton billet, tu viens me prévenir, soit dans les commentaires, soit en m'envoyant un mail en cliquant sur contacter l'auteur dans la colone de droite. Si tu as pas de blog... bon, je peux faire une exception, tu m'envoie ta production par mail et je la ferai paraître ici. Voilà, j'ai tout dit, alors à vos claviers!

Ah NON, attends, reviens! J'oubliais, la date limite. Parce que oui, si on donne pas de date limite pour ces choses là, on peut attendre un bout de temps. Donc disons que je vous donne jusqu'au 14 juillet. Ca vous laisse un mois pour y penser. Pour oublier? Ah non, ça avec moi, fais moi confiance, ça va être aussi impossible que d'oublier qu'il faut absolument aller au cinéma à partir du 26 août pour aller découvrir le jeune, beau et talentueux Tahar Rahim dans le prochain film de Jacques Audiard : Un prophète. Je vais te rabacher ces deux informations jusqu'au bout. Lourde moi? Ben oui hein, je fais mon poids qu'est-ce que tu veux. Mais ça m'empêche pas d'avoir l'occasion de donner de faux numéros quelquefois.

EDIT : le délai est repoussé au 23 août. J'attends vos participations avec impatience.