Bonjour à toi mon cher lecteur fidèle. Aux autre aussi mais bon. Donc bonjour au lecteur fidèle, celui qui a un peu suivi mes aventures aux pole emploi. Celui qui sait que j'ai retrouvé du travail, un peu, et que même depuis je suis beaucoup moins présente ici. Et pourtant, c'est pas que de travailler (surtout là où je travaille) pourrait pas me donner foule d'idées d'articles mais manque l'énergie de les pondre après.

Donc bref, tout ça pour prévenir que je ne vais sans doute pas être beaucoup plus présente dans la semaine à venir étant donné que j'ai droit à une royale prolongation de contrat d'une semaine.

Après dix mois de bons et loyaux services en 2008 et à la fin d'un contrat de un mois et demi, je dois avouer que la pilule fut un peu dure à avaler. Alors je sais, ici c'est un contrat, un avenant, à la rigueur une utilisation de souplesse et ensuite carence obligatoire (quoi, je parle chinois pour toi là?) mais bon, étant donné que je suis formée à pas moins de sept postes différents dans le service, qu'à une ou deux exceptions près, il me semble qu'on est plutôt content de mon travail à ces postes, j'avoue être un peu déçue de n'avoir qu'une semaine de prolongation. Oui bon, d'accord, j'ai légèrement demandé à ce qu'on ne me fasse pas un contrat qui aille plus loin que le 17 juillet (répétitions et représentations oblige), mais entre les deux, il me semble qu'il y avait un juste milieu.

J'ai beau me dire que je suis clairement là comme un bouche trou quand les employés en CDI n'arrivent pas à faire face à la somme de travail et que je suis destinée à rentrer chez moi quand il n'y a plus assez de travail (c'est à ça que ça sert un intérimaire en principe, au mieux à remplacer un CDI en congès ou en arrêt maladie), j'ai pas l'impression qu'il y ai si peu de travail que ça en ce moment. Quelquefois même, certains sont débordés et on déplace les gens d'un poste à un autre pour éponger. Enfin bref, je suis pas chef, certes j'ai pas la vision d'ensemble mais bon quand même hein. Et je passe sur le fait que mon contrat number 1 était censé se terminer demain... dimanche quoi. Alors qu'on travaille du lundi au vendredi. Cherchez l'erreur.

Enfin sur ce je vous laisse, faut que j'aille chercher deux recommandés à la poste et que je passe payer mon loyer de mai, on dirait que mon chèque s'est perdu en route quand je l'ai envoyé. M'enfin ça, je vous raconterai... ou pas.