Avertissement : Cet article est basé sur les images que l'on nous montre dans l'émission « l'amour est dans le pré ». Toutes mes critiques et plaisanteries ne sont donc pas pleinement objectives, le montage et le comportement des candidats face aux caméras faussant forcément la perception que l'on a des personnes présentes dans ce programme. Il ne faut donc pas prendre tout ça trop au sérieux. D'ailleurs, qui a cru, en venant lire mon blog, qu'il allait un jour lire quelque chose de sérieux ?

Prêts pour une nouvelle soirée ? Des « Ah ouais, vivre à la campagne, mais ouais, carrément ! » à foison. Des cours de conduite de tracteurs. Des chevauchées sauvages. Et des visites du vétérinaire de temps en temps. Des amis à la maison. Des sorties au restaurant. Des boîtes de nuit. La vie à la campagne quoi.

 

Karine

Je te le dis depuis le début Flavien, mais laisse les tous les deux, ils vont bien ensemble ces deux empafés. Et allez, v’là t’y pas qu’en plus le Raphaël il a une frangine qu’elle est comédienne principale dans une compagnie théâtrale. Ben tiens donc, ça sera tout pour le melon oui !
Ah, ben voilà, Flavien Sacoche a ENFIN décidé de prendre la poudre d’escampette.  Raphaël essaie de le retenir, troooop convaincant quoi ! Karine, elle, affiche presque du soulagement à l’annonce du départ de son prétendant de secours.
P’tit loup est malade… J’crois pas que ce soit son vrai nom, mais en tout cas, il semblerait qu’il ai la colique et chez un cheval, c’est grave. Et en plus, P’tit loup, il est pas à elle, c’est un cheval qu’elle a en pension. On attend le véto dans l’angoisse. Et bizarrement, pendant ce temps là, Raphaël est resté stoïque, ça nous fait un peu de vacances.
Ma parole, mais camion benne heu, je veux dire Raphaël, a fait la cuisine dis donc. T’y crois toi ? moi j’ai du mal.
Oh le vilain vent qu’il se prend en boîte de nuit Raphaël. Remarque ça va, il a vite fait de s’en remettre et d’aller baratiner une jolie brune. Et de récupérer son 06 en lui disant qu’il est là pour… faire un reportage sur la région. C’est ce qu’on appelle remonter la pente.

Raymond

Attention, le fameux repas avec 150 personnes, à priori, c’est pour aujourd’hui. Mode guimauve on * OOOOh, sont trop mignoooons les bébés chiens * mode guimauve off. C’est bon, les chiots ont volé la vedette… jusqu’à ce que Raymond ne reprenne la main. La classe Raymond. Citadines à la campagne again. Moi, ça me fais marrer, ça doit être mon côté campagnard.
Au restaurant, les filles se lancent dans une grande enquête : et elle est comment ta femme idéale ? et comment tu vois la vie de couple ? et ton signe astral ? Ben tu sais quoi, y en a une déprime parce que Raymond est du même signe que l’autre… Heu, à part que leurs anniversaires vont tomber à peu près en même temps, je vois pas ce que ça change.
Et deuxième désistement de la soirée… C’est le jour on dirait. Raymond est moins vachard que Karine, il essaie de la retenir. Mais du coup, les filles ont demandé à ne plus être filmée temporairement. Zut, on va louper le fameux repas du coup ? Ceci dit, du coup, j’ai pas très bien compris si y en a une qui est partie finalement.

Sylvain

Arrivée de la deuxième prétendante, qui est officiellement en vacances… elle n’a pas dit où à ses collègues. Visite des chambres… pleine de… comment dire, d’excitation. Et rond de jambe sur le choix de la chambre, prends la grande j’prends la petite (elle est plus près de celle de Sylvain, mais on va rien dire).
Deux filles d’éleveurs, au moins là, on sait que les prétendantes, elles vont pas être déconcentrées par la découverte de la ferme.
Aïe, l’une des prétendante n’était pas venue chercher un homme à mettre dans son lit mais un homme pour reprendre l’exploitation de ses parents, éleveurs de vaches laitières. Bon ben cocotte, rentres chez toi et inscris toi sur rencontre-agriculteur.com, il y a peut-être ton bonheur.
Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à m’écouter et à partir ce soir ? Bon, ben nous voilà avec deux trios dissolus dans la même soirée. Riche en évènements ce soir.
Et premier bisou. Et chacun dans sa chambre. Et repassage de tête par la porte… Zut, le caméraman est encore là. Non mais je reste dans ma chambre hein. M’enfin si t’allais te coucher… je traverserais bien quoi.

Philippe

Déception, au bout de 1 minute d’images, ça ne s’est toujours pas fighté. Pourtant, ça promettait depuis la salle d’attente du speed-dating. Le caméraman serait-il partit aux toilettes pendant le combat de boxe ? Ah, mais voilà la scène des courses… Normalement, c’est là que ça pète. Pfff, ben même pas dis donc, ce que c’est calme ! LA pique du siècle « moi je m’occupe du chariot, je peux pas m’occuper de tout ». Bon, ben voilà, ça c’est fait, les courses sont finies. Z’ont réussi à acheter pleins de trucs, vont même pas se battre pour le jus d’oranges. J’te jures, que des promesses ces deux là.
Ah ben oui, c’est son fiston, je me disais bien qu’il y avait un gros air de famille ! Opération séduction du fils, c’est sans doute comme ça qu’on aura le père… Heu, quoi que peut-être pas.
Scène de démaquillage dans la salle de bain… Ben dans le lot, on se démaquille, mais pas les yeux, faut pas pousser hein !
Y a une odeur… de vaches. Dans une étable en même temps, ça serait louche que ça sente le vieux moteur de Mercedes hein. Ouah, un tracteur ! Ouah, une remorque de paille ! Décidément, la découverte d’un nouveau monde. Impressionnées par la taille d’un tracteur les donzelles.
Philippe a un loisir assez peu banal : le week-end quand il s’ennuie, il va faire du pain avec ses amis. Et ils ont du matos.
Heu Nina, je sais pas si comparer foie gras et pâtée de chien va te faire marquer des points.
Et au bout de deux jours, Philippe a apparemment déjà fait son choix.
Et il n’en resta que deux, Philippe a demandé à Sabine de partir pour mieux faire connaissance avec Nina. Mais quel est ce vent de folie qui souffle sur nos campagnes ce soir ?
Du coup, Nina, elle se croit déjà arrivée. Dure sera la chute si ça ne fonctionne pas malgré tout.

Fabien

Ah, le calendrier de Fabien… Ambiance cabine de vieux routier. Enfin, Fabien quoi !
Et Fabien invite un pote pour une petite belotte, autour d’un bon verre de légumes sans doute. Ah non, pardon, Fabien dans son bac à légume il a que de la bière, ça devrait le faire non ?
Hiiii, Sarah blabla en visite. Oui, je l’aime bien moi la frangine.
Fabien a l’air de clairement s’ennuyer à écouter sa prétendante expliquer le pourquoi du comment qu’elle pourrait déménager sans problème pour venir vivre chez lui. Et à la fin de la soirée, il file sous la douche. Ouf, il semblerait que cette année on ai un seul gros dégueulasse qui se lave une fois par semaine.
Petite balade à cheval… Les poneys continuent à s’ennuyer dans leurs box. Deux heures de balade, à deux, puisque l’une d’elles a été refroidie après que son cheval soit parti au galop sans prévenir. Ce qui n’empêche pas que Fabien ai apparemment un peu plus d’affinités avec celle qui est restée à quai.
Bonne ambiance, la deuxième prétendante s’efface pour laisser le champs libre à la première, mais reste quand même… et tente le rapprochement avec  un des copains de Fabien. Original, mais y a pas de mal à vouloir être seule sur le coup, faut savoir augmenter ses chances.
Fabien égal à lui-même propose une partie de trou du cul pour terminer la soirée. Alors on se calme, c’est un jeu de cartes, qui était d’ailleurs très prisé dans la cours de récré quand j’étais au primaire.

 

Si la semaine prochaine est aussi riche en évènements, je sais pas ce qu’il va nous rester pour finir l’été. Parce que je te préviens, moi je vais pas me mettre à Secret Story même s’il ne se passe plus rien dans l’amour est dans le pré. En attendant, à la semaine prochaine.