Avertissement : Cet article est basé sur les images que l'on nous montre dans l'émission « l'amour est dans le pré ». Toutes mes critiques et plaisanteries ne sont donc pas pleinement objectives, le montage et le comportement des candidats face aux caméras faussant forcément la perception que l'on a des personnes présentes dans ce programme. Il ne faut donc pas prendre tout ça trop au sérieux. D'ailleurs, qui a cru, en venant lire mon blog, qu'il allait un jour lire quelque chose de sérieux ?

Je sais pas vous, mais moi j’ai bien aimé la formule de mon débriefing sur l’amour est dans le pré de la semaine dernière. Formule plus légère qu’un minute par minute un peu lourdingue, donc je récidive cette semaine.

Benjamin

Un baptême de tracteur, moi, je suis un peu jalouse là. Tu sais que toute campagnarde d’origine que je suis, je suis jamais montée sur un tracteur ? Je sais pas si le coup du tracteur ça marche à chaque fois mais avec moi, ça peut le faire.
Oups, la question des enfants… Benjamin se prend pour Karine Lemarchand. Après tout, on lui a posé la question, donc il a le droit de la poser aussi. Je crois que je suis out sur ce coup là.
Au soir du deuxième jour, rencontre des amis de Benjamin au programme. C’est bien conforme à ce que j’ai vu du personnage.
Copa et la laisse, c’est pas une grande histoire d’amour. A moins que ce soit juste l’idée d’aller se balader qui le rende un peu foufou.
Benjamin pratique l’agriculture raisonnée. Pas dans le cahier des charge du bio, mais quand même en respect de la nature au maximum.
Petit cours de conduite de tracteur. Alors quand tu arrives à 900km/h… ben c’est que t’es plus dans le tracteur en fait ! Parce que passé le 25, en tracteur, c’est déjà que tu roules cheveux au vent. Oh, qu'elle est moqueuse cette fille, Benjamin a juste fait un lapsus.
Bon, les filles, elles sèment pas très droit, en même temps, pour une première fois, faut pas trop en demander non plus. Je peux pas dire que je serais capable de faire mieux qu'elles.
Raclette entre amis, j’adooooore. Benjamin, épouse-moi. Heu, je m’emballe là hein ? Oui, je m’emballe. Oui mais des soirées comme ça, moi je kiffe. Une soirée raclette, c'est juste perfect, surtout quand c'est avec des amis proches.
Bon ben, j'ai toujours pas changé d'avis sur lui. Dommage pour moi.

Alexis

Déjà, pas de fight pour le choix de la chambre. C’est plutôt calme dans le Var.
Petit cours d’œnologie, heureusement pour moi que j’ai jamais eu l’intention de tenter ma chance avec lui, ça aurait été violent pour mon palais. Petit fou rire, y a pas à dire, l’alcool, on sait ce que ça fait.
Quand le vin est tiré, il faut le… mettre en bouteilles.
Il se ménage des moments seuls à seuls avec chacune de ses prétendantes, sans afficher pour l’instant la moindre préférence pour l’une ou l’autre. Il prend son temps, c’est pas si mal.
Entre Porquerolles et une course de trial, les filles elles auraient préféré rester sur l’île. Mais quand même, elles vont le suivre à sa course.

Céline

Céline, elle est organisée, les menus de la semaine sont prévus… mais si ça ne convient pas à l’un des deux, elle veut bien changer. Au moins, elle s’évite les gros désaccords pendant les courses. Et puis elle est originale au moins, elle attaque pas le séjour par la classique visite de la ferme, elle les emmène dans le musée local et elle a potassé son sujet, elle rajoute des infos à la visite guidée.
Par contre, Laurent, il fait un peu peur quand même, on se demanderait presque s'il n'a pas embarqué une bague de fiançaille dans sa valise pour le coup.
Vas y mon Laurent, tu vas y arriver à brancher Céline les brebis à la trayeuse.
Tonio se sent chez lui, mais lui au moins, il le dit que c’est peut-être un peu tôt pour dire ça. Laurent, t’entends ça ?
Laurent, l’est un peu pot de colle quand même. Du coup, Antonio, on le colle au nettoyage pendant que Laurent reste collé à Céline. Il est accro!
Les deux lascars dorment dans la même chambre… l’histoire n’a pas dit si l’un des deux ronfle comme Raphaël un camion.

Benoît

Là Benoît, t’abuses ! T’aurais quand même pu prévoir de quoi manger quand même. Ca fait rapide pour la présentation à maman quand même, tu trouves pas ?
Si tu sais qu’on donne du sel aux vaches, t’es calée… Mouais, on a qu’à dire ça comme ça. Ca va les chevilles Géraldine? Pas trop dur de passer par les portes des fois?
Technique imparable pour reconnaître les jumeaux : y en a un qui a une alliance, l’autre pas.
Les courses, point de départ de toute mésentente entre prétendants… Moi la blonde, elle m’a soulé dès le début, ben elle continue. Même si bon, Sabrina a peut-être pas tout à fait raison de s’être vexée que Benoît ai dit ne pas trop aimer le fromage de chèvre alors qu’elle lui en a ramené… On tombe pas toujours juste du premier coup, ça vaut pas la peine d’en faire un fromage, c'est le cas de le dire.
A l’aube du deuxième jour, Géraldine est déjà out. Benoît et Sabrina ont profité de la soirée pour reparler du désaccord des courses et se rapprocher comme peu l'ont fait si vite en cinq saisons de l'émission. C’est pas pour me déplaire.
« C’est pour s’envoyer en l’air » Non mais qu’est-ce qui se passe cette année dans le pré ? Ah non, c’est juste pour faire de la tyrolienne! Ben fallait le dire plus tôt, j’ai failli croire qu’en fait c’était un grand casting pour le prochain film de Marc Dorcel l’amour est dans le pré cette année.
Benoît aimerait bien que Géraldine rentre chez elle, mais la blondasse s’accroche. Y a de l’électricité dans l’air. Raccompagnez la vite à la gare!

Jean-Michel

Aïe, le papier peint dans les chambres chez Jean-Michel, il pique un peu les yeux quand même.
Oulà, ça commence à tacler entre les prétendantes, y en a une qui n’a pas apprécié de ne pas être la préférée.
Jean-Michel, il a une vache qui s’appelle Dorothée. Et il aime pas trop qu’on les approche Dorothée et ses copines. Avantage Nathalie, une vache à traire, c’est pas très différent d’une chèvre et elle a déjà fait ça.
Resto again. Heu, Jean-Mi, des fois, tu manges chez toi ? Remarque, moi j’aime mieux ça que les guet-apens chez papa maman dès le premier repas.
Aïe, Alex est vexée, Jean-Michel a parlé avec Nathalie le matin avant qu’elle n’arrive, et ça ne lui plait pas. En même temps, tu voulais qu’ils fassent quoi ?
Alex sauterait bien à la gorge de Nathalie, faudrait peut-être pas que le caméraman s’éloigne trop, on ne sait jamais.
Oups, Jean-Michel a parfois un humour approximatif. Mais il compense avec un romantisme à toute épreuve. Et tente de rassurer Alex sur le fait qu’il ne préfère pas Nathalie… ben moi, j’y crois qu’à moitié.
Surtout quand il fait en sorte de faire plaisir à Nathalie en l’emmenant voir des chèvres. Et qu’il lui dit qu’il n’est jamais trop tard pour faire une formation agricole si elle voulait se lancer là dedans.
A être agressive, elle va finir par se griller complètement Alexandra… D’ailleurs, Nathalie et Jean-Michel finissent la soirée par une petite coupe de champagne et Alex reste dans son coin à faire la tête. Ben moi je dis, qu’elle reste !

 

Et nous, on se retrouve la semaine prochaine. Je te promets du sang, des larmes, du combat à mains nues dans la boue... Je m'avance un peu, mais sans doute pas tant que ça.