A une semaine du premier tour, tu ne sais encore pas quoi faire? Tu ne sais toujours pas quel bulletin glisser dans l'urne le jour J? Tu passes tes journées à regarder les clips de campagne des candidats à la recherche de l'information qui te ferait basculer pour l'un ou l'autre?

Donc, tu es comme moi. Manque de bol, le candidat sur lequel j'avais arrêté mon choix bien avant le début des réjouissance a été fauché en pleine gloire puisqu'il n'a pas obtenu ses 500 signatures fatidiques (ou elle, satané grammaire qui met l'homme au premier plan!). Faut tout reprendre à zéro et remettre les radars en route.

Allez, viens, je t'embarque, on va oublier tout ça en allant au théâtre. Ca se passe au théâtre Clavel à Paris (ah oui, pardon aux provinciaux, ça y est, je suis perdue pour la cause, je suis devenue une vraie parisienne). Ca ne paye pas de mine, sans l'aide du GPS qui te dis "vous-êtes-zarrivé", tu pourrais passer devant sans même t'être rendu compte que là, y a un théâtre. Et ça tombe bien, moi, c'est comme ça que je les préfère les théâtres. Petites salles, placement libre, le nez sur les comédiens, avoir presque l'impression que c'est toi qu'ils regardent quand ils pointent dans ta direction, j'adore. Je suis une grande folle, je fais toujours en sorte d'arriver super en avance pour être sure d'avoir ma place préférée : premier rang, centrée au maximum.

Et hier soir, je ne me suis pas râtée quand je suis allée voir En ballotage. Même si j'ai eu un peu peur en voyant un requin en mini jupe me passer devant dans la file d'attente sans vergogne, mais chance, elle a préféré le deuxième rang.

En ballotage, c'est quoi? tu vas me demander. Et tu auras raison! Ben En ballotage, c'est ça :

A seulement 23 ans, Édouard Couret a tout pour réussir : Il est jeune, il est beau, il est sur le point de se marier et surtout, il est à l'aube d'une incroyable carrière politique. Poussé par son père, ancien ministre conservateur frappé d'inéligibilité, Édouard deviendra peut-être le plus jeune député de l'Histoire.

Seul problème, depuis trois ans, Édouard vit dans le secret une histoire d'amour avec Georges, un homme qui ne supporte plus cette situation et qui va le mettre au pied du mur...

En cette période hautement politique, cette pièce touche, sous un angle politique sans l'être, à la question de l'homosexualité et de la place qui lui est faite dans la société actuelle. Sans cliché inutile, sans être larmoyant, sans vulgarité.

Bref, je vous le conseille vivement. Une bonne façon de passer un bon week-end en fin de compte.

C'est au théâtre Clavel dans le 19ième, les jeudis, vendredis et samedis à 19h30. Et c'est prolongé jusqu'au 2 juin.

Ah mais alors personne t'avais prévenu que je suis une pro du teasing? C'est normal, c'est parce que je le suis pas. A moins d'être une femme hétérosexuelle ou un homme homosexuel quoi.