Bon, je te passe l’avertissement cette fois ci, c’est bon, tu l’as imprimé une fois pour toute maintenant que tu lis cette rubrique toutes les semaines avec assiduité (plus que moi sans doute). Et je te passe les justifications, je l’ai pas mise en ligne plus tôt parce que je l’ai pas mise en ligne plus tôt et puis c’est tout.

 

Benjamin

Trois jours, c’est au bout de trois jours que notre gentleman va chercher des croissants… Ben dis donc, y en a des plus rapides. « C’est pas comme ça tous les matins » ben je pense qu’elles s’en sont rendu compte.
Ah ben si tout le monde attends que l’autre fasse le premier pas, je pense qu’au cinquième jour, tout le monde repart chez lui et on reste bons amis. Heu, sinon, c’est trop fort, Ben, il part au tennis avec son frère soi disant et au final, il se retrouve tout seul sur le cours avec les deux filles… Ils en ont fait quoi du frangin ?
Nooooooon, il a un jacuzzi. Non mais je veux dire, à lui perso quoi ! Je vais pas m’en remettre. Ahhh, et puis en plus, une copine esthéticienne qui fait soins gratos ! Je vais pas m’en remettre bis.
Par contre, l’est pas encore prêt à se décider on dirait. Il va bien finir par nous les fâcher, pour une fois que ça se crêpait pas le chignon quoi !
Désolé, désolé, désolé… Mais c’est vrai que c’est un peu agaçant quelqu’un qui s’excuse pour tout, même quand il y est pour rien. Promis, vais essayer de me soigner.
C’est quoi ce resto à Paris où tu peux rester trois plombes en voiture devant le resto sans que personne klaxonne ?
Après le tracteur, on apprend à conduire un quad. Heu par contre, séduction, c’est le point mort. Benjamin, on dirait moi.
Donc maintenant, t’as compris pourquoi je suis toujours seule.

Alexis

Voyons voir si les filles ont enfin retenu de quel côté il faut partir en sortant de la maison.
Ah ben en fait, finalement, de toute façon, ils quittent l’île pour la fameuse compet de trial. Et puis devant la déception des filles, Alexis, il se ferme totalement et décide de les lâcher en route. Enfin, elles peuvent rester, mais en simple copines.
Heu, l’est sympa, mais moi son côté poète au rabais, j’aime moyen, faudrait pas que je reste trop longtemps avec lui. Et hop, que je t’écris dans le sable, petit retour en enfance.
Ouh là là, mais on fait tout à trois… Sans blagues, laisse les vivre leurs vies au moins.
C’est une tendance qui se confirme, celle qui n’est pas choisie peut avoir tendance à se tourner vers l’entourage de son agriculteur préféré cette année. Elles sont venue là pour trouver l’amour… tant pis si c’est pas celui qu’elles venaient chercher au départ.
Alors, l’amont, l’aval… Ok, en ville on sait pas ce que c’est. C’est pas au programme à l’école primaire ça pourtant ?

Sylvain

C’est dingue comment y en a qui s’accrochent alors qu’elles voient que ça pourra pas coller quand même. Une journée de plus, histoire de grappiller quoi. Ah non, quand même, elle s’en va… Pour une histoire de vaches qu’il va revendre pour se consacrer à la culture, lui en faut pas beaucoup quand même.
Mais c’est qu’elle nous le fait pleurer notre Sylvain en plus. C’est touchant.
Ca roule entre les deux restants. Ils feraient presque vieux couple bien rodé. Au moins dans les gestes de la vie quotidienne. Par contre, si elle pouvait arrêter de secouer ses frites sous mon nez, ça m’arrangerait, j’en ai pas moi des frites.
Aïe, ça s’emballe, ça s’emballe. Ca parle déjà fonder une famille, enfin, recomposer une famille, mariage et tout le bataclan.
Déjà très amoureux… Mais ça fait deux jours qu’ils se connaissent !
Et projets de voyages, vu que la famille, ils ont déjà dépassé ce stade depuis plusieurs heures quand même.
Par contre, la scène de film porno derrière la porte là, c’était obligé ?
Collé, serré, vieux couple au petit dej.  Au niveau caractère, ça devrait coller AUSSI, qu’il dit, oui parce qu’au niveau physique, c’est fait, ils ont consommé et c’est bon. Elle dit déjà « j’ai des beaux-parents », je suis la seule à me rendre compte qu’ils se connaissent depuis TROIS JOURS ?

Jean-Michel

Vire moi Alex, vire moi Alex ! Heu, oui bon, vais peut-être me taire, c’est comme ça que je me suis retrouvée avec Flavien qui rentrait chez lui.
Quand deux grands blessés de la vie se rencontrent, chacun doit marcher sur des œufs pour ne pas blesser l’autre. Pas facile et pourtant, quelque part, ils se comprennent normalement.
Attention, conseil de discipline et surtout, on ne se croise pas entre les deux entrevues.
Hé, mais ils m’entendent les gens dans la télé maintenant ou quoi ? Il a demandé à Alexandra de partir le lendemain. Persuadé que Nathalie allait suivre. Mais il envoie quand même sa chanson de séduction (que je veux savoir ce que c’est cette chanson, parce qu’elle est belle), des fois que.
Jean-Michel, quand il mange pas au resto, c’est qu’il mange chez un voisin.

Céline

Antonio a enfin le droit de se retrouver un peu seul avec Céline. Il est appliqué. Pendant ce temps, Laurent ronge son frein, et la « kiffe grave », non, sans rire ? on n’avait pas remarqué.
Sinon, c’est des prétendants qu’elle voulait Céline, ou des employés agricoles à moindre frais ?
Laurent il a des prémonitions, il se voit aller au bilan avec Céline. C’est sûr que vu comment Antonio est effacé, il a un peu plus de chances. Attention Céline, c’est pas toujours les plus démonstratifs qui sont les plus sincères.
Attends, attends, retour arrière…  J’avais pas encore capté mais elle a 33 ans et Laurent, il en a 49 ! Heu, 49 – 33 = ? Noooon, il a dans les 15 ans de plus qu’elle quoi ! Pas sure que je vais m’en remettre.
Céline a à peine demandé à Antonio de partir que Laurent se lance dans la brèche et saute sur la bergère.  Antonio, pas rancunier, il part sans se retourner, les yeux bien humides quand même.

 

Conclusion : Entre ceux qui s’emballent grave et ceux qui ont du mal à passer la seconde, finalement, y a personne entre les deux.  Le bilan risque d’être salé, surtout le bilan un an après.