Avertissement : Cet article est basé sur les images que l’on nous montre dans l’émission « l’amour est dans le pré ». Toutes mes critiques et plaisanteries ne sont donc pas pleinement objectives, le montage et le comportement des candidats face aux caméras faussant forcément la perception que l’on a des personnes présentes dans ce programme. Il ne faut donc pas prendre tout ça trop au sérieux. D’ailleurs, qui a cru, en venant lire mon blog, qu’il allait un jour lire quelque chose de sérieux ?

 

18h : Je tourne en rond comme un lion en cage, il faut que je m’occupe. « J’sais pas quoi faire, qu’est-ce que j’peux faire ? ». Bon, ben je vais aller m’acheter des glaces, ça pourrait toujours servir ce soir pendant l’émission, au moins pour patienter pendant les pubs.

19h10 : De retour du supermarché, un peu honte de faire des courses à cette heure là alors que je ne travailles pas aujourd’hui, mais c’était un peu un coup de tête, et puis c’était pas non plus l’heure de la fermeture. Faut que je fasse un truc, faut que je m’occupe. Tiens, un bain, pourquoi pas.

19h50 : La peau toute fripée, l’esprit reposé, « make a dream » dit la vache sur ma nouvelle nuisette bon marché (j'ai qu'un pyjama chez maman, je l'ai mis à la machine et là, j'ai des cours du CNED à payer, 4€50, ça suffit bien pour dormir), elle plairait à Jean-Michel sans doute. J’allume la télé qui s’allume directement sur « Les filles d’à côté », y avait longtemps !

20h08 : Et si je mangeais ? Oui mais non, j’ai pas faim là. Fallait pas manger du pain et du fromage à quatre heures. Tant pis, je verrai bien, si j’ai faim plus tard, je profiterai de la pub pour me préparer un petit quelque chose. Non, c'était pas du Brie de Meaux. D'une, je lui préfère le Brie de Melun (faux pas? pas faux pas?) et en plus, je suis moitié Auvergnate, du coup là, c'est plutôt Cantal et Bleu d'Auvergne au programme. Pour l'autre moitié, la famille vient du côté de chez Benjamin, mais je n'habite par ici que depuis un peu plus d'un an. Moi, je veux bien visiter en bonne compagnie hein...

20h10 : Allez, je passe sur M6, je vais pouvoir voir « Scènes de ménage » en entier ce soir du coup.

20h11 : Est-ce que je vais tenir toute l’émission à faire ce petit minute-par-minute ? Je sais pas, on verra bien, au pire, je pourrai toujours ne pas le publier si je fini pas l’émission.

20h28 : Je crois que je vais manger quelque chose finalement, je commence à avoir un petit creux. Et puis fermer les volets, ça sera fait. Révision du programme du jour : speed-dating et accueil des prétendants pour Céline, Jean-Claude, Benjamin, Alexis et Benoit. Bonne soirée à priori.

20h45 : Si ça continue, j’aurai fini de manger avant que ça commence.

20h48 : Pas trop tôt, ça commence.

20h49 : OK, donc ils vont nous remettre les mêmes extraits au début de chaque épisode ? Parce que là, on commence à les connaître !

20h51 : résumé de l’épisode précédent, c’est pour ceux qui suivent pas.

20h52 : « Je ronfle comme un camion » j’avais oublié la classe de Raphaël ! C'est à ça que ça sert

20h54 : Carole, un métier original ! Oui, faut bien le dire, faire du One woman show, elle doit bien être la seule en France.

20h56 : AAAAh, Jean-Claude, je prépare mes zygomatiques.

20h57 : Donner son cœur, c’est le maître mot pour Jean-Claude.

20h58 : Une dernière bouffée d’air avant d’entrer ? Elle a raison Maud, ça va pas être simple pour les poumons cette histoire là.

21h00 : Tendresse, la fusion de 2 êtres. J’avais raison, elle se marre déjà Maud.

21h01 : Au tour de Céline. Allez ma grande, je te souhaites un homme qui aille au-delà de ton handicap et vive avec toi de beaux moments.

21h04 : Sébastien. Alors lui, il a du mal à contrôler son émotion. Souffle mon grand, respire, elle va avoir du mal à comprendre ce que tu dis si tu vas trop vite.

21h05 : Voilà le jumeau des jumeaux blagueurs. Ils m’ont gardé le meilleur pour la fin !

21h06 : On attaque par le coup de cœur, Sabrina, maman d’un bébé de huit mois.  Le courant à l’air de passer entre eux. Ca pourrait être un des couples de l’année.

21h09 : Benjamin, enfin ! Bon, ben retour sur le portrait, je le connais par cœur, vous pouvez me donner un peu de nouveauté s'il vous plait?

21h10 : Improvises Benjamin, improvises. Ouille, la chemise là, moitié dedans moitié dehors… c’est quoi ça, réveillé du mauvais pied ?

21h11 : La chopine de bière. Ah mince, si c’est ça qui lui plait, moi, je suis mal partie. Elodie, elle va à la ferme, c’est sûr. J’ai le droit de dire que je la déteste déjà ?

21h13 : Bien, bien, bien. Revenons à Jean-Claude.  Allez, ça commence, question de philo, est-ce que Jean-Claude était en pleine préparation du bac ? Attachement, c’est quoi pour toi ? J’ai pas de question à poser puisque t’es dans ma région, ah, donc JC, il a pas d’autre sujet de conversation que sa région.

21h15 : Pub. Déjà ? La soirée va être longue. Je dégaine ma glace alors.

21h22 : Ca recommence. Et moi je réalise que je peux regarder l’heure sur mon ordi plutôt que sur la pendule. Le premier qui dit que je suis blonde…

21h23 : Alexis attaque, si tu connais pas les règles du trial, t’es out. Et il se projette pas avec toi du coup.

21h24 : Joëlle, si on a déjà son prénom, si tu veux mon avis, elle vient à la ferme à la fin. Même si elle n’est visiblement pas à l’aise.

21h26 : Elle s’est préparée à la question piège… mais pas assez tôt, enfin voyons, le portrait, fallait le potasser quoi !

21h27 : Céline, c’est le physique d’abord qui l’intéresse. Au moins, elle est franche. Y en a tellement qui te diront que c’est autre chose et qui choisiront sur le physique… Même si on n’a pas forcément le même avis sur le physique de ses prétendants.

21h29 : Antonio. Pourquoi ils le sous titrent lui, on le comprend pas si mal ! Je m’avance peut-être, mais à sa façon de parler, je me demande s’il est pas malentendant lui aussi.

21h31 : Benoît, il n’a pas peur de la famille recomposée. C’est un bon point pour lui.

21h34 : Ah tiens, voilà l’européenne. Mais si tu sais, la belge qui a évincé la Hollandaise. Il est comme ça JC, une européenne, c’était assez pour lui.

21h35 : Voir trop de monde, ça l’étourdi notre JC. En tout cas, elle le trouve sincère. Ah ça, c’est sûr, il est nature. Coup de cœur pour ces deux là.

21h36 : Tiens tiens voilà l’ado de 15 ans qui la kiffe grave. Laurent, ça pourrait bien être l’homme pour elle. Moi, je les trouve bien assortis. La chance de sa vie qu’il dit, ben on espère bien que ça va coller pour eux. Moi je croise les doigts, je les vois bien finir ensemble.

21h39 : Oups, il a répondu oui dos à elle… Petit faux pas, mais on peut pas lui en vouloir.

21h40 : Ah ben mince, y en a qui ont des fantasmes space quand même. Le trip petite maison dans la prairie, pourquoi pas.

21h41 : Dynamique. Oups, j’avais loupé ça, je suis VRAIMENT mal partie moi. Ben mince, pour une fois que je pensais à peu près correspondre à ce qu’un homme cherchait.

21h43 : Coupure de courant… Faut croire que le courant ne passait pas entre Benjamin et cette jeune demoiselle.

21h44 : Je l’avais pas dit ? Si on a leur prénom au début, y a des chances pour qu’elles soient prises. Carole et Joëlle, Sabrina et Géraldine, Laurent et Antonio, Virginie et Elodie, Bénédicte et Maud. Avec JC, c’est quand même jamais un long fleuve tranquille. Et je crois que miss Petite maison dans la prairie ne réalisera pas son fantasme, en tout cas, pas tout de suite.

21h47 : Re pub. Raaah, quand même, même avec la chemise mal mise et les deux trois trucs que j’ai découverts me manquant pour lui plaire, il reste très très craquant Benjamin quand même. Simple, naturel. Ces yeux, ce sourire. Je suis décidément sous le charme. J'avais déjà réussi rapidement à me faire au polo rose qui ne lui allait pas vraiment au teint, la chemise qui dépasse, je m'y ferai facilement aussi. C’est long les pubs, je pourrais remplir des lignes entières en attendant que ça reprenne. Bon, ça va, j’arrête. Pause pipi du coup. Ouais, on m’appelle Joe la classe à l’occasion.

21h54 : Ah oui, donc ils vont sous titrer tout ce que dit Céline ? J’espère au moins que le programme est dispo pour les malentendants justement, qu'ils ne doivent pas attendre que le son soit mauvais pour nous pour avoir une chance de suivre l'émission.

21h55 : Antonio, il fait quasiment la même taille que Céline. Ah, Laurent, il vient en avion… aurait-il eu peur de prendre un train en retard ? Pour un conducteur de train, c’est le comble !

21h57 : Laurent arrive à faire la conversation en voiture avec une malentendante qui conduit, il vient de bousiller un de mes à-priori. Décidément, je l’adore ce Laurent !

21h59 : Pour Alexis, c’est comme pour Loïc la semaine dernière, stress pour arriver à l’heure pour chercher ses prétendantes, surtout qu’il doit aller sur le continent.

22h01 : Ah parce que les siennes, elles arrivent toutes les deux par le train, mais pas dans la même gare. Pratique !

22h02 : Joëlle a retenu la leçon, cette fois-ci, elle a appris les règles du trial. Un bon point pour elle.

22h03 : Des chevaux Seine et Marnais, je suis pas au boulot pourtant ! Elodie arrive la première. Niveau présentation, contrairement à ce qu’il dit, c’est mieux que pour le speed-dating.

22h04 : Copa me déçoit, il aurait pu la recevoir un peu moins bien que ça. Et il a fait un feu, j’adore. Quoi l’odeur, c’est ça qui est génial justement.

22h05 : Ah ben lui au moins, il s’est bien débrouillé, même pas besoin d’aller les chercher ses prétendantes, elles viennent  toutes seules. Et paf, un petit cadeau pour chacune, quel homme prévenant !

22h07 : Jean-Claude n’est pas prêt. Plus de café, il faut qu’il passe à l’épicerie pour en acheter, plus rasage, plus douche… et il n’a plus qu’un quart d’heure pour que la première arrive.

22h08 : Après les chaussettes, le caleçon… Ah si, quand même, JC a un peu de pudeur, il ne laisse pas entrer le caméraman dans sa douche.

22h09 : Il est 9h30, JC est toujours sous la douche, sa prétendante sonne déjà à la porte… pas grave, il fini de se préparer avant de lui ouvrir la porte.

22h11 : Entre JC toujours en retard et Bénédicte toujours à l’heure, ça commence mal. Surtout qu’il lui propose du café, alors qu’il n’a pas eu le temps d’aller en acheter. Tant pis, du soda, ça fera l’affaire.

22h12 : On dirait ma grand-mère, toujours un truc à faire juste quand on devrait partir, tu m’étonnes qu’il est toujours en retard. Ceci dit, si c’est pour aller la chercher à la gare la deuxième, il doit être à l’heure en fin de compte.

22h14 : C’est bon pour Benoît, c’est le jumeau qui se charge du boulot pendant qu’il va chercher ses belles.

22h16 : Géraldine est arrivée la veille très tard. On ne saura jamais si son train était à l’heure.

22h17 : Ah, Sabrina aussi. Y a pas de train qui arrivent avant 22h dans les Vosges ou quoi ?

22h19 : Maman est à l’accueil. Ca tombe bien, Laurent les aimes bien les parents de Céline. Les deux prétendants sont conquis par la maison. Laurent, il est accro, c’est un vrai coup de cœur pour lui, il n’en démord pas.

22h20 : Il a même prévu le bleu de travail le Laurent.

22h21 : Je me déshabille, vous vous déshabillez, on se retrouve en bas. Heu… c’est partouze ce soir chez Céline ? Ah non, il s’agit juste de se changer !

22h22 : La meeer ! ça fait combien de temps que j’ai pas vu la mer moi ?

22h23 : Deuxième gare pour le Varois, toujours pas de retard de train en vue… La SNCF aurait elle fait une réclamation depuis la semaine dernière ? Alexis a donc le temps d’emmener ses prétendantes faire un petit tour sur un point de vue sur le continent avant de regagner son île.

22h26 : Comment ça il accueille pas les filles dans son studio Benoît ? C’est bizarre quand même. C’est donc le deuxième à louer un gîte pour l’occasion ? Finalement, cette émission, c’est un bon plan pour le tourisme local.

22h28 : 1m74, j’peux pas dormir dans un lit une place. Heu… t’es pas une géante non plus Géraldine, le lit une place, c’est jouable, parole d’1m75.

22h30 : Ben mince, tous les trains sont à l’heure. Pas comme Jean-Claude. Il commence vraiment mal. La belge se sent obligée de prévenir sa compagne de galère que c’est pas de sa faute s’ils sont en retard. Bon, ben maintenant, ils vont pouvoir acheter du café.

22h32 : Les courses, encore une fois, c’est folklo. JC, il fait ses courses, et les filles, elles ont qu’à se débrouiller pour elles. Bon, ben cette semaine, ils mangent des fleurs du coup ! Les filles, elles pensent pas à acheter autre chose. Et en plus, elles lui cassent la baraque, il avait prévu de leur faire livrer des fleurs à chacune.

22h34 : Les chambres, c’est par là, vous choisissez celle que vous voulez. Elles vont se barrer Jean-Claude, elles vont se barrer ! Y en a une qui a sa voiture je te signales.

22h35 : Le chien de Bénédicte va bouffer le fleuriste, c’est pas très fair-play ça. Copa est plus accueillant.

22h36 : Champagne. Il se rattrape là notre Jean-Claude.

22h38 : Chez Benjamin, le choix de la chambre, c’est compliqué, on se fait des politesses. Et pour cinq jours, on a pris les mêmes valises que pour trois mois sur une île déserte. Pour l’instant, c’est bon enfant, tout le monde s’entend bien.

L\'Amour est dans le pré - saison 6

22h39 : Fou rire, je ne sais pas ce que ça sent, mais ça a l’air drôle. Pendant ce temps là, Benjamin travaille. Bon feeling avec les deux pour l’instant pour lui, on repart à zéro, on efface les lettres et speed-dating.

22h42 : En fait, le premier jour à la ferme, vu comme ça, moi je trouves ça limite pénible. Tant pis, je publie quand même, mais j’espères que ça va s’animer un peu plus les semaines à venir.

 

En fait, elles sont peut-être un peu trop parisiennes pour la vie chez Benjamin nos deux conquérantes.  On se rassure comme on peut, parce que si je fais des pronostics comme pour Céline, je dirais qu’Elodie a toutes ses chances pour l’instant. Je l’ai déjà dit que je la hais ?  Ah oui, je crois que je l’ai déjà dit. Je peux dire que si finalement elle ne fini pas en couple avec Benjamin, en fait, je l’adore ? M’en fous, je le dis, c’est tout.  Ce que je déteste vraiment, c’est pas elle, c’est le fait qu’elle soit sympathique et qu’elle ai plus de chance que moi avec Benjamin.