Un billet par mois, je crois que j'ai trouvé ma vitesse de croisière. Ca te vas comme rythme j'espères, parce que j'avoue, j'ai un peu du mal à faire mieux en ce moment. Je travailles la semaine, je travaille parfois le samedi et souvent le dimanche, alors les quelques week-ends où je ne travailles pas, je larve sur mon canapé.

Enfin, quand je dis mon canapé, en fait, c'est plutôt celui de Maman. Mon placard n'étant pas équipée de cette fabuleuse avancée de la technologie qu'est la machine à laver, je m'évite la corvée de laverie en faisant du deux en un : week-end en famille et lessives à gogo.

Sauf que tu sais le temps qu'on a par chez nous en ce moment? Non mais sans blagues hein, c'est l'apocalypse. On passe au blanc en moins de deux et on revient jamais à la normale sans que Dame Nature le décide. De mémoire de moi, on avait pas vu ça depuis... un an environ.

Quand je pense qu'il y a des gens qui payent des fortunes pour des locations à la montagne pour aller batifoler dans la neige... Moi je dois dire, j'ai du mal à le comprendre. La neige c'est froid, c'est mouillé, c'est froid, ça glisse et... j'ai mentionné que c'est FROID?


Oui c'est beau, mais c'est froid

Pour moi, le seul avantage des vacances à la montagne en hiver, parce qu'en été, c'est pas la même chose bien sûr, c'est fondue, raclette et gouter de chocolat chaud au coin de la cheminée. Et si quelqu'un veut bien se charger des courses, parce que l'idéal pour moi, ce serait qu'on me dépose par téléportation direct dans le chalet et qu'on ne m'en fasse plus sortir avant la fin de l'hiver.

Parce qu'à la fin de l'hiver, la montagne j'aime ça. C'est un peu mon domaine, là où j'ai grandi. Les grands espaces quand il fait beau, qu'il n'y a plus de neige, c'est beau.

Mais décidément la neige, je peux pas. Donc là, c'est décidé, j'entre en hibernation. On se revoit au printemps?