Ouh là là, si j'avais su comment c'est compliqué de se marier, je me serais jamais lancé dans cette aventure. J'aurais dit depuis très jeune : "me marier moi? jamais!".

Ah, on me souffle dans l'oreillette que c'est précisément ce que je disais, il n'y a pas un an. Ben voilà, je confirme.


L'est beau mon futur mari... Mais c'est pas lui

Non, parce que moi je croyais que c'était bon, tout était réglé, il me restait plus qu'à rencontrer le futur marié. Bah, ouais, sauf que non. En fait, ça c'était juste le début. La première étape d'un très long chemin avant d'arriver devant monsieur le maire. Et devant monsieur le curé? Heu, ben ça, si c'est une étape que je peux m'éviter, malgré tout. Je m'égare là.

Je disais donc, qu'avant de passer devant monsieur le maire, maintenant que l'étape rencontre est passée, reste la suite.

A savoir, LA SÉDUCTION.

Et heu... en fait, moi dans ce domaine, je suis légèrement inapte.

Voilà, faut que je te dise. De mon point de vue, la rencontre s'est plutôt bien passée. Vu que clairement, l'homme me plaît. Maintenant, je suis loin d'être sure de lui avoir fait le même effet.

Ben oui quoi, il est grand, beau, musclé, charmant, apparemment intelligent, sympathique. Il a tout pour lui. Donc statistiquement, ce charmant jeune homme a déjà une foule de belles demoiselles à ses pieds, prêtes à tout pour le séduire.

Comment veux-tu qu'il me reste la moindre chance? A moi qui perd tous mes moyens devant l'homme qui me plais. Qui devient une vraie cruche et qui fait tout un tas de choses complètement anti séduction dès que l'élu est dans les parages. Y a pas à dire, ça y est, c'est fichu.

Finalement,il aurait mieux valu qu'il ne me plaise pas en fait.