Il paraît.

Moi, je sais pas pour Paris, mais tout autours, c'est beau 5 minutes... tant que personne a marché dessus.

Après, ça fait de la bouillasse, s'il se met à faire très froid le lendemain, ça se transforme en patinoire et je te parle même pas du temps qu'il faut pour aller au boulot ou pour en rentrer. Y a pas à dire, les parisiens et les autochtones de la région parisienne dans son ensemble, ils sont pas habitués à la neige. Mais alors, pas du tout.

Résultat, routes dégagées ou pas, c'est la panique. Et embouteillages. Pas tellement que tout le monde se met à rouler doucement, c'est surtout que tout le monde est sur la route en même temps. Bizarrement, tout à coup, aux heures où y a jamais personne sur la route, ils sont 50 000 à avoir pris leur voiture. Quelqu'un est coincé dans un embouteillage à 20km? Ben on tente d'aller le chercher... en voiture bien sûr. Des fois que ça fasse avancer le problème d'ajouter une voiture au bazard ambiant.

Ca, je peux vous le dire, je m'en souviendrai de l'hiver de mon déménagement pour mon premier boulot sérieux. Sans parler du fait que tout de suite, je suis un peu SDF. Rendu l'appartement de Corrèze et pas encore trouvé un appartement près de mon nouveau boulot. Donc en attendant, je squatte et mes meubles sont entassés tant bien que mal dans un garage. Heureusement, personne voulait y mettre de voitures.

Mais promis, quand je serai enfin bien installée dans mon nouveau chez moi, avec une connexion Internet du tonnerre et un ordinateur qui marche (comment ça j'en demande trop?) vous serez les premiers prévenus. Ne serait-ce que parce que je reviendrai plus souvent publier des articles dans le coin. C'est pas que, mais quand on est squatteuse, on évite de passer des heures sur l'ordinateur familial des gens chez qui on est. A moins d'être malpoli.