Je viens de finir de lire ce livre.

Et j'ai pleuré. L'histoire m'a fait pleurer bien sûr. Mais c'est surtout l'Histoire qui m'a fait le plus pleurer. L'Histoire avec un grand H se mêlant encore un peu plus à mon histoire avec un petit h. Ma toute petite histoire douloureusement émaillée de coïncidences.

Je suis née le 26 avril 1984 à Pithiviers.

Le 26 avril, c'est une date qui ne vous dira peut-être rien, sans doute même. Et pourtant, cette date, quelques années avant ma naissance, est à l'origine d'un des tableaux les plus célèbres du monde. Le 26 avril 1937, Hitler a fait bombarder la ville Espagnole de Guernica. Le premier bombardement contre des civils. Apprendre ça, comme ça, au détours d'un cours d'espagnol en troisième, ça fait un choc je dois dire.

Et comme ça ne suffisait pas, je viens donc d'apprendre dans ce livre que je suis née dans une ville qui a abrité un camp pendant la seconde guerre mondiale. Pithiviers et Beaune la Rolande ont été le lieux de transit de plusieurs milliers de juifs qu'on a envoyé ensuite à la mort dans des camps de concentration en Allemagne.

Le jour de ma naissance est d'une certaine façon lié à l'histoire de cette guerre que je hais. Je suis une utopiste qui rêve (I have a dream, qu'il disait Martin, et j'ai le même rêve que lui) qu'on puisse un jour vivre tous ensembles sur cette terre, sans préjugés liés à la couleur de notre peau, à notre religion ou à nos préférences sexuelles. Cette guerre va précisément à l'encontre de la valeur de respect que j'ai envie de défendre.

Je ne sais pas dans quel camps j'aurais été. Je ne peux pas dire que je n'aurais pas collaboré, si ma vie avait été en jeu. Mais j'aime à croire que j'aurais plutôt été dans la résistance. Ou qu'on moins, comme la majorité de la population civile, je n'aurais juste rien fait.

Je ne suis pas née en 17 à Leidenstadt. Je suis née en 84 à Pithiviers, et ça ne glorifie pas tellement l'histoire de la France.

Je vous laisse, je trouve qu'il y a quelques odeurs de "remontés d'égouts" ces temps ci en France, faut que j'ailles vérifier si tous mes voisins sont en règle.