Lecteur, lectrice, l'heure est grave. Je dois être malade.

Je suis actuellement frappée d'une frénésie de tri et rangement.

Ca a commencé par l'armoire de toilette de ma salle de bain et tout son contenu. Il y a trois jours, les deux tiroirs de mon meuble de salon se sont vus à leur tour vidés de tout contenu puis réorganisés. Hier soir, les deux étagères réservées aux vêtements du placard de ma chambre ont à leur tour fait les frais de cette frénésie.


Dessin chipé ici

A l'heure qu'il est, personne n'est en mesure de savoir ce qui a déclenché ces évènements. Grissom, Horacio et leur collègue de Manhattan (c'est comme Melchior, Garpard et Baltazar, y en a toujours un dont on se rappelle pas le prénom) sont sur le coup. Mais on ne peut pas garantir l'intégrité du placard à vaisselle, de l'étagère à nourriture, de la bibliothèque, ni même du bureau.

Actuellement, seul l'évier de vaisselle sale semble protégé par l'absence d'eau chaude qui frappe l'appartement (on attend l'appel puis la visite du deuxième expert en chaudière pour un deuxième avis médical. C'est pas pour demain la douche chaude). Et même lui lutte difficilement contre la toute nouvelle maniaquerie de la propriétaire locataire des lieux.

Rien ne nous permet de savoir si cette situation est destinée à durer ou si elle est passagère. L'avenir nous le dira.

Sans transition, un clip


Calogero & Grand Corps Malade - L'ombre et la lumière

Juste pour dire que je vais voir Grand Corps Malade en concert le mois prochain. Et ça, ça claque non?