Ben voilà, je savais bien qu'en menaçant de devenir Léo, j'aurais au moins une participation de plus à mon concours. Fichtre, moi qui m'apprêtais à réaliser que les vacances vous avaient peut-être empêché de participer et vous offrir une prolongation de délai d'une semaine. Mais tant pis, c'en est fini, deux participants, c'est plusieurs participants, ça suffit à parler de concours, ne me reste plus qu'à déterminer le gagnant (ou la gagnante).

Mais je m'étale, il me faut maintenant donner la parole à J. J est mystérieux et me déteste. Ou pas. Mais non, il ne me déteste pas, je crois pas, je suis pas sure. Il se pourrait bien qu'il m'aime bien en fait. Ou alors il me hait. Je ne sais plus moi. Saint FX vient à mon secour et aides moi à décider si J (comme Will Smith?) m'aime bien ou pas. Et surtout décider si moi je l'aime bien ou pas. Ah, c'est dur la vie d'une girouette indécise! Bref, J n'a pas de blog, il m'a donc envoyé sa participation par mail. La voici, la voila (oups, je devrais peut-être faire un gala pour ça).

Bonjour à tous. Si nous sommes réunis en ce jour c'est pour déterminer le métier de Babeth, qui n'a pas le temps de le faire tellement occupée qu'elle est à partir en vacances.

En première lecture du cv, ce sont les termes "documentation" et "inventoriste" que je retiens, ce qui me fait tout simplement penser à "documentaliste".
Néanmoins, ce terme n'étant pas assez vendeur, il convient de l'étoffer.

Les éléments "saisie informatique" et "hôtesse d'accueil" me semblent amener l'idée d'une implication active dans le système d'information des divers lieux de travail. Voire d'une prise de décision et d'une aptitude au management, dans le cadre de l'activité de monitrice.

J'opterais donc dans un premier temps pour un classique "Analyste-Documentaliste en Chef, pôle Système d'informations".

Il serait facile de s'arrêter là.
Mais, il y a un mais.

Dans sa passionante biographie, Babeth a oublié un élément de taille dans sa vie. Elle pratique une activité très répandue mais qui reste symptomatique. Le genre de chose à laquelle on ne prête pas attention au point de l'oublier dans son cv, et on a bien tort. Un détail qui n'en est pas vraiment un. J'ai bien sûr nommé : son blog.

Et oui, Babeth a un blog. Et vous le savez, vous ne pouvez le nier (ou alors on ne peut plus rien pour vous).

Ce point est important car cette activité ouvre de nouvelles voies dans la recherche d'un métier, ne serait-ce que par le côté rédactionnel de la chose.

Son blog nous en apprend plus sur ses centres d'intérêt. Et donc là aussi se trouvent de nouveaux éléments oubliés dans le cv.
Je retiendrai les suivants :
1) Pour Babeth, ce n'est jamais de sa faute, mais celle d'un mâle. (si ce n'est le chat, c'est le patron, si ce n'est le patron, c'est le français, etc, etc)
2) Babeth aime la télé-réalité, le revendique et en fait une promotion quasi-quotidienne.
3) Babeth teste des cosmétiques et fait partager ses retours d'expérience (ou en tout cas, veut le faire).
4) Babeth est lue par de (un jour) nombreuses lectrices, qui semblent apprécier sa prose et se retrouver dans ses propos.

Je m'arrête là. Point besoin d'en dire plus.


Babeth est née pour être Rédactrice dans des magazines féminins !


Sa préparation au CAPES documentation lui sera utile pour retrouver (et déformer) LA petite phrase choquante prononcée par un people au cours des 10 dernières années qui fera vendre.
Ses talents de comédienne lui seront utiles pour mentir à tout pleins de gens et dénicher LA bonne info salace qui fera vendre.
Ses quelques problèmes avec la conjugaison lui seront utiles pour acquérir une vraie crédibilité journalistique à la française qui fera vendre.
Son amitié avec l'acteur français qui monte en ce moment ne fait que confirmer qu'elle a sa place dans ce monde-là qui fera vendre. (Ils ne sont pas vraiment amis ? Qu'importe, l'essentiel est que tout le monde le pense. C'est le métier qui rentre.)

Et s'il s'avère qu'elle a les dents suffisament longues (après tout n'affirme-t-elle pas être une fausse gentille et une vraie méchante ?), nous pouvons même rêver du titre suprême de "Rédactrice en chef".


Pour conclure, je tiens à préciser que ce n'est absolument pas pour inciter le jury de ce concours à voter en ma faveur que je vous rappelle d'aller au cinéma à partir du 26 août pour découvrir Tahar Rahim dans le prochain film de Jacques Audiard : Un prophète.

Non, je ne l'ai pas payé pour rajouter cette dernière phrase et je ne l'ai pas rajoutée à la main. Je me suis vraiment contentée de faire un copier coller de son texte, de le mettre en bleu parce que bleu pour les garçons et rose pour les filles, je l'ai même pas lu en fait. Mais non, je plaisante, je l'ai mis en bleu parce que j'aime bien le bleu et qu'il fallait bien le mettre d'une autre couleur pour qu'on sache que c'est pas moi qui écrit c'est tout.

Mais maintenant, je suis bien embêtée, il va falloir que je choisisse et c'est pas facile. Parce que Evilysangel a été très forte aussi. Donc là, tu cliques sur son nom pour aller lire sa participation.

Je rappelle qu'il te reste encore 28 heures pour participer toi aussi. Comme tu peux le voir, même si tu n'as pas de blog, je ne censure pas. Et vu que j'en suis à mon troisième billet aujourd'hui, je peux bien éponger au moins autant de participations demain.

Pour la proclamation des résultats, rendez vous plus tard, il faut que le jury délibère. Et je suis très occupée à partir en vacances cette semaine.  Et en plus je serai super occupée à être en vacances les deux semaines suivante (ça a du bon la précarité de l'intérimaire quand on y pense).